Inspiration

Motu tane

Motu tane, Bora bora

Motu tane

C’est à Liaigre que le photographe et directeur artistique François Nars a confié le projet de redonner à cette île du pacifique son apparence d’Eden. Ancienne propriété de l’explorateur Français Paul Emile Victor, Motu Tane avait été dévastée par un violent cyclone.

Le paysagiste Pascal Cribier et le nouveau propriétaire ont recrée une barrière arborée installant un millier de cocotiers face à l’océan, pour protéger l’île des vents violents et dissimuler les nouvelles constructions.

Liaigre s'est plongé dans la culture locale...

Soucieux de se fondre dans cet environnement naturel et de répondre à un grand nombre de contraintes, Liaigre s’est plongé dans la culture locale, adoptant les techniques de constructions traditionnelles : pilotis, pierres volcaniques et pierres de lave, tressage de feuilles de pandanus pour les plafonds et poutres de bois de filao ou de tamarin, les matériaux locaux s’avérant plus résistants aux tempêtes violentes que les structures trop rigides à l’exemple du béton. Quinze chambres, de grands espaces de repos ou de réception, tous les bâtiments ont été aménagés dans un esprit de naturel, pour profiter au mieux de la douceur du lieu, du souffle des alizés et du parfum des fleurs de tiaré qui flotte dans l’air.

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mieux prendre en compte vos centres d'intérêt. En savoir plus