Dear customer,

We are happy to inform you of the reopening of some of our showrooms after several weeks of closure dictated by the health context.

For more information, click here.

Chers clients,

Nous sommes heureux de vous informer de la réouverture de la plupart de nos showrooms après plusieurs semaines de fermeture dictées par le contexte sanitaire.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Lire la suite Fermer

Liaigre, Séoul

Dans le cadre de son expansion en Asie, Liaigre ouvre son premier showroom en Corée du Sud.

Voir les détails

.

Dans le cadre de son expansion en Asie, Liaigre ouvre son premier showroom en Corée du Sud, à Séoul, en avril 2019 au sein du prestigieux centre commercial Shinsegae situé au cœur du quartier de Gangnam. Cette ouverture concrétise une relation privilégiée avec la Corée du Sud amorcée au début des années 2010 par le biais de l’architecture intérieure et la réalisation du club de golf privé TCC, ainsi que d’une forte affinité avec les savoir-faire locaux qui infusent les collections accessoires Liaigre.

 

Credits: Showroom de Séoul par Chanwoo Park, calligraphie par Yuhui He, photographie du salon, propriété de Kanagawa par Mark Seelen.

Fermer
Tabouret Nagato en bois brûlé, showroom de Séoul.

Cette technique ancestrale utilisée en Corée et appelée Nakdong (en coréen) et au Japon, Shou-sugi-ban ou Yakisugi (en japonais) permet de protéger naturellement le bois en le brûlant.

Elle est utilisée par le Studio Liaigre pour créer une teinte de bois unique  déclinée sur l’iconique Nagato – présenté en avant-première au showroom de Séoul – mais aussi pour ce projet d’intérieur privé dans la région de Kanagawa, au Japon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Après plusieurs heures de voiture depuis Séoul, en pleine campagne, se trouve un groupe de trois petites maisons : une habitation et deux ateliers chauffés au feu de bois. le jardin est luxuriant, l’atmosphère y est agréable, inspirante et reposante. Cet artiste sud coréen, accueillant et réservé, travaille le bois depuis plus de 20 ans. Par respect envers ce matériau qu’il affectionne particulièrement, il utilise une technique traditionnelle coréenne très ancienne, appelée Nak dong. Après avoir lui-même fabriqué la forme dans un bois naturel plutôt lourd et dense, il va brûler les zones qu’il souhaite noircir. Le défi est d’obtenir une couleur noire profonde sans carboniser le bois. Ce résultat se joue dans la maîtrise parfaite de cette technique. Puis, il va brosser énergiquement ces zones noircies avec des pailles de riz et une éponge spécifique afin d’enlever les résidus. Il n’applique aucun produit chimique ni peinture. Eventuellement une cire ou un vernis naturel. Les formes abstraites lui viennent en touchant et en façonnant le bois. Une osmose alors parfaite se créée. Il aime particulièrement le contraste entre l’aspect brut et naturel du bois et le rendu noir et charbonneux de cette technique traditionnelle. Un set de trois plats est actuellement exposé au showroom Liaigre Nomad, à New York.

À travers ce projet de club-house privé, dont les commanditaires ont offert trois musées et fondations  d’art à leur pays, Liaigre rend hommage à l’extraordinaire richesse de la culture coréenne. À l’architecture extérieure du club-house aux allures de forteresse signée par le cabinet américain Altevers Associates, Liaigre oppose à l’intérieur l’atmosphère d’un de ces anciens lieux de culte qui pour la plupart ont été détruits : portes laquées goudron, colonnes massives sculptées d’une seule pièce dans des troncs d’arbres, parquets et poutres de bois brossés ou teintés… 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Découvrir aussi

Correspondances

Edito

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mieux prendre en compte vos centres d'intérêt. En savoir plus